Objectif Santé Forme

Le blog bien-être de Julie-Catherine Gagnon

Un corps souple et gracieux, c’est déjà un avantage en soi. Toutefois, derrière l’entraînement de la flexibilité par des exercices d’étirement se cache de nombreux bienfaits insoupçonnés. Souvent négligée, cette composante de l’entraînement est essentielle à une bonne condition physique. Une habitude simple à prendre pour améliorer son bien-être au quotidien.

Une meilleure amplitude de mouvement

L’entraînement de la flexibilité permet un meilleur étirement des tissus (muscles, tendons, fascias, etc.), ce qui améliore la souplesse musculaire et la capacité de mouvement des articulations du corps. En s’étirant, on relâche ainsi les tensions accumulées, on s’assoupli et on augmente la mobilité des articulations. Résultat: une plus grande amplitude de mouvement qui nous permet de bouger avec plus de fluidité et d’aisance. Plusieurs gestes du quotidien s’en trouvent également facilités; pensons à l’action de ramasser un objet par terre ou d’atteindre un objet qui est placé au fond d’une armoire; de prime abord, ces mouvements nous paraissent simples, mais ils deviennent gênant et limitant lorsqu’ils ne peuvent être réalisés librement, c’est-à-dire sans douleur ni raideur.

En vieillissant, notre corps a tendance à perdre de sa flexibilité. Un travail de souplesse est donc tout indiqué afin de ralentir cette chute, conserver une amplitude de mouvement fonctionnelle et améliorer l’équilibre, tous des gages d’une plus grande autonomie. De plus, ces bienfaits permettent d’éviter les chutes et d’en limiter les conséquences lorsqu’elles surviennent.

Prévient douleurs et risques de blessures

L’entraînement de la flexibilité permet également de contrer les déséquilibres musculaires. Mouvements répétitifs, programme d’entraînement lacunaire, travail assis, etc., les tensions asymétriques sont chose commune et peuvent rapidement faire surface. Il convient donc de cibler et d’étirer les muscles qui ont tendance à être plus souvent tendus et dont les déséquilibres peuvent être liés à certaines douleurs et blessures.

Mal du siècle, les maux de dos sont souvent liés à des déséquilibres musculaires, ainsi qu’à un manque de mobilité au niveau de la colonne vertébrale et du bassin. Les exercices d’étirement peuvent ainsi contribuer à diminuer ces douleurs et à apporter un soulagement en décompressant le bas du dos, en augmentant la mobilité entre chaque vertèbre et avec le bassin, ainsi qu’en diminuant et rééquilibrant les tensions musculaires.

Les exercices d’étirement peuvent également contribuer à diminuer les douleurs liées aux blessures musculo-tendineuses, apporter un soulagement à l’irritation du nerf sciatique et ralentir certains problèmes liés au vieillissement du corps, tel que l’arthrose.

Améliore la posture

Un travail de souplesse permet également d’améliorer la posture en relâchant les muscles tendus qui sont à l’origine d’une mauvaise posture (épaules vers l’avant, dos rond, etc.). Ainsi, en ciblant les bons muscles, on peut améliorer son apparence, mais surtout prévenir les maux de dos et autres douleurs occasionnées par un mauvais alignement postural.

Favorise la détente

Lorsqu’on est stressé ou épuisé, notre système nerveux aura tendance à augmenter la tonicité de certains muscles, ce qui crée des tensions dans le corps. En réalisant des exercices d’étirement, on apaise ces tensions, ce qui permet au système nerveux de retrouver son équilibre et de nous procurer une sensation de bien-être. En s’étirant, on respire souvent plus profondément et on reprend contact avec cette respiration et nous-mêmes. On est plus volontier à l’écoute de ses sensations corporelles et des changements bénéfiques qui s’opèrent dans notre corps, favorisant ainsi une relaxation optimale.

Améliore plusieurs qualités physiques

Lorsqu’on réalise des exercices d’étirement, on travaille souvent en parallèle l’équilibre et la coordination tout en améliorant la proprioception.

On retire donc plusieurs bienfaits de l’entraînement de la flexibilité par des exercices d’étirement. Incorporez-en de manière progressive à votre entraînement ou durant vos pauses et constatez par vous-même !

Photo: Sophie Moreau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :