Objectif Santé Forme

Le blog bien-être de Julie-Catherine Gagnon

Les étirements font souvent l’objet de confusion et de mauvaises pratiques en raison des nombreux mythes qui les entourent. Mais lorsqu’il est question d’entraînement, les étirements doivent être exécutés adéquatement et au bon moment afin de bénéficier pleinement de leurs effets et d’éviter le risque de blessures.

Il est recommandé de s’étirer sur une base régulière et avec précaution. S’il ne faillait retenir qu’un seul élément de cet article, c’est bien qu’il est fortement déconseillé de s’étirer à froid. Il convient donc de bien s’échauffer avant de s’étirer de manière progressive. En effet, étirer un muscle sans l’avoir préalablement échauffé augmente considérablement le risque de blessures et peut engendrer des déchirures musculaires. Cela est simple, en s’échauffant, le muscle se réchauffe et gagne en élasticité. S’il n’est pas assez élastique, le muscle n’est pas bien préparé pour l’étirement et risque de subir des déchirures musculaires.

L’effet des étirements sur la tension musculaire

Au cours d’un entraînement, les muscles subissent de nombreuses contractions et se trouvent alors sensiblement raccourcis. C’est cette augmentation du degré de tension musculaire qui peut causer de l’inconfort.

Les étirements permettent de redonner aux muscles leur longueur anatomique et ainsi réduire les tensions musculaires. Dans ce but, les étirements sont donc indiqués à la fin d’un entraînement. Et qui dit diminution des tensions musculaires, dit augmentation de l’amplitude de mouvement des articulations.

Il est donc important de s’étirer non seulement pour diminuer les tensions musculaires mais également pour conserver son amplitude de mouvement articulaire.

L’effet des étirements sur les courbatures

Les courbatures sont des douleurs musculaires qui peuvent survenir 8 à 12 heures après un effort physique. Elles résultent des microlésions qui se créent dans les muscles lors de l’activité physique intense.

Les étirements peuvent momentanément atténuer les douleurs musculaires dues aux courbatures mais ne diminueront pas ces dernières. Lorsqu’un étirement exécuté à la fin d’un entraînement est maintenu trop longtemps (plus d’une minute), à une amplitude de mouvement maximale et répétée plusieurs fois, les courbatures peuvent même être accentuées. En outre, après l’apparition de courbatures, il est fortement déconseillé de s’étirer afin de ne pas empirer les microlésions musculaires, causes de la douleur.

L’effet des étirements sur la flexibilité

Les étirements sont particulièrement efficaces pour préserver l’amplitude de mouvement et augmenter de manière durable la flexibilité. Dans un prochain article, je m’étendrai sur ce sujet en partageant avec vous les techniques d’étirements les plus efficaces et bénéfiques pour augmenter sa flexibilité !

Photo: Valentin Bongard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :